S'installer à Beaumont

Jean-Charles Guillaume Le Prévôt de Beaumont

Jean-Charles Guillaume Le Prévôt de Beaumont est né à Beaumont-le-Roger le 14 novembre 1726. Avocat à Paris, il était aussi secrétaire du clergé de France.

Ayant découvert les documents qui lui semblaient confirmer l’existence d’un pacte auquel le peuple donnait le nom de « pacte de famine« , il adressa un mémoire au Parlement de Normandie, mais son mémoire fut intercepté par la police et, en 1768, Le Prévôt fut conduit à La Bastille.

Le but du pacte de famine était d’accaparer le blé dans les années abondantes pour en élever le prix. Ce blé, mis à l’abri dans des magasins hors du royaume, était revendu un prix exhorbitant dans les années de disette. Ainsi, périodiquement, le pays souffrait de famines terribles pendant que les accapareurs s’enrichissaient.

Par la suite, Le Prévôt fut transféré de La Bastille à Vincennes, puis à Charenton et enfin à Bicêtre. Sa captivité dura plus de vingt ans. Il ne recouvra la liberté qu’en octobre 1789.

Il se retira ensuite à Bernay où il subsistait grâce à une petite pension d’état car il avait perdu tous ses biens lors de son incarcération. C’est dans cette ville qu’il mourut le 22 décembre 1823 à l’âge de 97 ans.

Il décrit ses terribles années de captivité et ses souffrances dans un ouvrage intitulé : « Le prisonnier d’état ».