Comment se protéger des cambriolages dans les résidences

Les bonnes habitudes en cas d’absence

  •  Quand vous quittez votre habitation, n’apposez pas de mot d’absence sur votre porte et ne donnez pas d’informations sur les réseaux sociaux.
  • Ne laissez pas de message sur votre répondeur pouvant faire penser que vous êtes absent longtemps de votre domicile. Vous pouvez transférer vos appels sur votre mobile.
  • En cas de départ en vacances, prévenez vos proches voisins dans la mesure où vous avez confiance en eux.
  • Entretenez la végétation de votre domicile afin de ne pas donner l’impression que le lieu est inoccupé.
  • En cas d’absence prolongée, faites ouvrir et fermer les volets de votre maison par une personne de confiance, faites retirer le courrier de la boîte aux lettres et activez l’éclairage de manière aléatoire avec un système de minuterie respectant les normes  de sécurité.
  •  Rangez outils, échelle et matériel de jardinage dans un local fermé afin qu’ils ne puissent être utilisés pour vous cambrioler.
  • Dans le cadre de l’opération “tranquillité vacances”, signalez votre absence  à la gendarmerie locale.
  • Déposez vos objets de grande valeur dans un coffre.
  • Dissimulez les biens attrayants et facilement transportables.

Protéger son habitation

  • Une propriété clôturée équipée d’un portail fermé à clé la nuit ou en votre absence  constituera un premier obstacle contre l’intrusion.
  • Equipez les abords extérieurs de votre habitation  d’un éclairage s’activant à la détection de mouvement.
  • Vos portes donnant accès à l’habitation doivent offrir une bonne résistance contre l’effraction (serrure 3 points, système anti  dégondage …). Les autres ouvertures ne doivent pas être négligées (barre de renfort intérieure pour les volets ou pose de barreaux correctement scellés aux fenêtres sans volet …).
  • Si vous optez pour une protection électronique, faites en sorte qu’elle détecte le plus tôt possible une intrusion et que l’information vous soit communiquée de manière fiable et rapide (alerte sur téléphone portable ou via un télésurveilleur). Attention, ce dispositif doit répondre à des prescriptions légales.
  • Vous pouvez compléter votre dispositif par un système vidéo. L’implantation  des caméras doit être judicieuse. L’enregistrement peut être déclenché sur détection de mouvement. Il est préférable de sauvegarder les images auprès de vos fournisseurs d’accès plutôt que sur votre ordinateur.

Si vous êtes tout de même victime

  • Ne touchez  à rien et avisez le plus rapidement possible les services de police ou gendarmerie, même s’il s’agit d’une  tentative de cambriolage.
  • La participation active à la lutte contre le cambriolage  est à votre portée. L’application des mesures simples  énoncées, vous permettent de contribuer à la diminution du risque de cambriolage de votre habitation.

en savoir +

Comment se préserver des cambriolages

  •  Le délinquant est un être rationnel qui cherche à obtenir un maximum de gain en prenant le minimum de risques, afin de ne pas être identifié  et interpellé. Son choix se portera donc naturellement vers les habitations présentant peu de difficultés.
  • Diminuer le risque d’être victime d’un cambriolage nécessite d’avoir un comportement quotidien de vigilance et de bon sens.
  • Lutter contre le  fléau est l’affaire de tous. Toute anomalie de comportement dans un quartier, une résidence ou un immeuble doit attirer votre attention, pour préserver votre habitat et celui de votre voisin. Lors de la commission de méfaits chez vous ou à proximité, n’hésitez pas à communiquer  aux enquêteurs  toute information pouvant aider à la manifestation de la vérité.

En cas d’urgence, composez le

et ne modifiez rien dans votre habitation 

avant l’arrivée des forces de l’ordre.